Vous êtes ici

Gouvernance
Issa Yahatou, quand la politique se mêle au sport  
Issa Yahatou, quand la politique se mêle au sport

Interview X'clusiv avec Issa Hayatou, président de la CAF !

La CAN a été officiellement lancée le 19 janvier en Afrique du Sud. Tous les 16 pays qualifiés ont d’ores et déjà entamé les choses sérieuses (c’est d’ailleurs la fin pour certains).

Je me suis donc mise en route pour l'Afrique du Sud, certes avec quelques jours de retard, mais pas trop tard pour interviewer Issa Hayatou, président de la CAF depuis 1987 — il y a bientôt 26 ans.

- Bonsoir président, comment allez-vous ?
- Issa Hayatou : Pas mal, je suis juste un peu fatigué mais je prends sur moi pour assister à tous les matchs quand je peux.

- Franchement avec votre âge, on comprend. Alors cette CAN, qu'en pensez-vous ?
I.H. : Bien organisée, comme toutes les précédentes que j’ai vues d’ailleurs. La preuve, beaucoup de tickets ont été vendus...

- Bon président, on doit reconnaître que les stades sont vides et l’état des pelouses est aussi à reconsidérer. Tout ceci rend les matchs un peu difficiles pour les athlètes. Vous ne croyez-pas ?
- I.H. : L'important c'est que la compétition soit faite.

- Mais que pensez-vous des matchs nuls de cette CAN ? C'est quand même bizarre cette avalanche de scores nuls. On aurait même entendu dire que c'était une tactique pour grogner contre votre règne à la tête de la Caf qui perdure.
- I.H. : Mademoiselle.... Laissez-moi vous dire quelques mots sur la politique.

- Sauf votre respect Monsieur, c'est du sport pas de la politique.
- I.H. : Hahaha, jeune fille, vous n’avez rien compris.

- Alors expliquez-moi parce que je suis jeune et que depuis ma venue au monde vous êtes président de la CAF. Vous ne pensez pas que c'est exagéré, 26 ans à la tête d’une structure. En plus vous essayez de tripatouiller les lois de la CAF pour vous présenter à nouveau comme candidat.

- I.H. : Mademoiselle, je n’ai que faire de vos critiques et questions, je suis et je reste président. Toutes les rumeurs de fraudes et de corruptions qui volent sur ma personnalité ne me touchent point. Je suis et je reste le président de la CAF.

Pour lire les autres Interview X'clusiv, il faut suivre ce lien

Ajouter un commentaire

Pour une plus grande compréhension, l’usage du français est la règle. Nous accueillons tous types de discussions, mais, attention, nous n’acceptons pas les propos racistes, sexistes, diffamatoires, injurieux ainsi que les commentaires publicitaires. Les commentaires de ce type seront supprimés.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.