Vous êtes ici

RDC: la rébellion du M23 "met en garde" l'ONU qui attaque ses positions

La rébellion du Mouvement du 23 mars (M23) a "mis en garde" dimanche la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (Monusco), lui intimant de cesser de soutenir l'armée régulière dans les combats qui font rage dans l'est du pays, et menaçant d'une riposte.

"Nous mettons en garde la Monusco qui est en train de bombarder nos zones au lieu de montrer sa neutralité sur le terrain. Qu'elle cesse de nous bombarder! (...) S'ils continuent à nous bombarder nous allons réagir", a déclaré dimanche à l'AFP le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, porte-parole militaire du M23.