Vous êtes ici

Que les blancs reviennent en Afrique !

Enfant prodige du cinéma camerounais, le réalisateur Jean-Pierre Bekolo, actuellement en montage de son dernier film, prône une coalition pour la recolonisation du Cameroun.

Par Claire Diao pour notre top partenaire Slate Afrique, publié le 11/12/2012

Pour Jean-Pierre Bekolo, le nom Obama est originaire du Cameroun. Les Obama auraient ensuite migré au Kenya. Pour preuve, Jean-Pierre s'appelle en fait Békolo Obama.

Avec ses succès internationaux en 1992 (Quartier Mozart), 1995 (Le complot d'Aristote) et 2007 (Les Saignantes), Jean-Pierre Bekolo a très vite été considéré comme un cinéaste avant-gardiste qui ne fait pas "du cinéma africain mais du cinéma en Afrique" (dixit le producteur français Daniel Toscan du Plantier qui le récompensa au Festival de Cannes, en 1992, par le prix Afrique en Création).

Parce qu'il a toujours su surprendre ses spectateurs sur le fond (la complexité et l'humour des habitants d'un quartier populaire dans Quartier Mozart, la recherche d'une définition africaine du cinéma dans Le complot d'Aristote ou la mise en garde contre les dérives du continent dans Les Saignantes) et la forme (roman photo, clip publicitaire, expérimental), Jean-Pierre Bekolo est un visionnaire qui utilise le cinéma comme un outil "pour réinventer notre réalité".

Lire la suite sur
Slate Afrique...