Vous êtes ici

Droits des Pygmées : encore beaucoup à faire

"C’est à chaque instant et à travers chaque activité de leur vie quotidienne que les Twa font face à des actes de discrimination." Un Twa (Pygmée) qui devient suppléant d’un membre de l’assemblée Provinciale dont il était colistier, cela devrait être un motif de célébration.

De notre top partenaire, Le Congolais, publié le 13 novembre.

Que ce Twa ait accédé au statut de membre effectif de l’Assemblée provinciale pour prendre le siège de son titulaire décédé, cela devrait être un autre motif de fierté pour la communauté Twa longtemps marginalisée et exclue de la participation à la vie politique.

Pourtant, les membres de la communauté Twa de l’Equateur n’ont pas, ces jours, le coeur à la célébration malgré le fait qu’un des leurs, Jérôme Bokele, siège comme membre de l’assemblée provinciale après le décès de son titulaire Bankita Etongo. En fait, ce qui aurait dû être une manifestation de progrès dans la conquête des espaces pour plus d’égalité des peuples autochtones, s’est plutôt révélé comme la preuve des conditions abjectes de discrimination et de mépris auxquelles les Twa sont encore soumis en République démocratique du Congo.

Lire la suite sur Le Congolais...