Vous êtes ici

Cameroun : Le coup d’Etat au Mali mobilise les internautes

Depuis que des mutins maliens ont confirmé le renversement du président malien, Amadou Toumani Touré, dit ATT, on ne parle presque plus que Mali sur Internet au Cameroun.

Par Mohamadou Houmfa, à Yaoundé

Sur facebook, les réactions s’enchainent depuis ce matin. Pour la plupart, les internautes condamnent ce putsch qui survient à un mois de l’élection présidentielle à laquelle le président sortant n’était pas candidat. "Qui a dû manipuler ces braves fainéants qui ont renversé ATT? Les Africains seront-ils toujours de pauvres primitifs que les Blancs réussissent toujours à manipuler?", s’enflamme Jean Paul Tegue Foko.

"Les Africains sont terrible. Quelqu'un a fait deux mandats exemplaires, vous dit qu'il ne sera pas candidat a l'élection d'avril, mais les gens trouvent quand même un moyen d'amuser la galerie sous prétexte de la rébellion au nord", s’indigne Serge sur camer.be, l’un des sites d’actualité les plus consultés du pays. "C’est une connerie... mais alors une connerie, approuve un autre internaute. Vous ramenez vraiment la démocratie malienne à 20 ans en arrière. La population malienne ne vous laissera pas impunie."

[related-articles]

Les grandes puissances
Comme depuis quelques mois, avec les interventions étrangères en Côte d’Ivoire et en Lybie, certains internautes n’hésitent pas à y voir la main des grandes puissances. "C'est du bluff. Ce sont les Français qui ont tout organisé. Et puis, ils viennent comme un médecin après la mort", croit savoir Joachim Guy. "Le coup est soutenu par les Français qui accusent ATT de ne pas faire assez pour les otages étrangers", ajoute Bayoi Sackbayemi.

Pourtant, la France a condamné le coup d’Etat. Là aussi, la position française n’a que le don d’irriter quelques internautes. "Alain la jupette (évoquant Alain Juppé, le ministre français des Affaires étrangères, Ndlr), vous êtes qui pour condamner ce coup d'état? Êtes-vous Malien? Arrêtez, occupez-vous de la France", proteste un internaute. "Pourquoi les Africains vivent-ils avec cette obsession d'attribuer nos égarements aux autres ? Arrêtons de voir le diable partout. Apprenons à mûrir", recommande Roger Boulock.

Indignés, certains internautes appellent quand même à une intervention militaire armée pour restaurer le pouvoir déchu. "J'invite la CDEAO et les troupes Nigérianes en tête à intervenir au Mali sans ultimatum pour déloger ces voyous qui viennent de mettre fin a une démocratie appréciable et appréciée par tous les Africains", écrit Romain Roland Kouotou. "Il faut l’ordre de Sarkozy (le président français, Ndlr)", lui répond un autre internaute.

Et le Cameroun?
Biensûr, dans les foras de discussion, on tente un rapprochement. "Que Dieu mette sa main sur le Mali, mais aussi sur notre beau pays pour ne pas connaître ce genre d'épisode dramatique ! A un mois des élections, les gens et d'autres forces que tout le monde connaît (faisant sans aucun doute allusion aux pays étrangers, Ndlr) brutalisent un pays en paix...

Camerounais, retenons la leçon. Protégeons notre pays", plaide Diane-Sarah Kouang sur le forum Le Cameroun c’est le Cameroun, qui compte près de 10.000 membres. "Le Cameroun n’a pas de souci à se faire. Biya (le président camerounais, Ndlr) veille au grain", ajoute Charles Douglas Fewou Njifon. "L’armée camerounaise a les faveurs du prince", conclut Raoul Dongmo. Cependant, l’occasion est trop belle pour les adversaires du président camerounais.

"Voila comment une armée qui se respecte et prend ses responsabilités. Vivement que cela inspire l'armée camerounaise", s’emballe Brice Nictheu, un opposant radical au régime de Yaoundé, depuis son exil britannique.