Vous êtes ici

Bunia en feu pour le départ de la Monusco

Mardi, à Bunia, des jeunes ont manifesté contre la prise de Goma. Hier, ils réclamaient le départ de la Mission des Nations unies pour la stabilité du Congo, Monusco.

Par Richard Pituwa et Justin Joël Mareaki*, Bunia

Cette revendication fait suite, d’après ces jeunes de Bunia, à l’inefficacité des casques bleus aux cotés des Fardc constatée depuis les guerres interethniques de l’Ituri. Quelques-uns vont jusqu’à dire que "les Onusiens mangent au dos de la situation confuse en RDC, ils sont donc complices des rebelles." D'autres accusent l'ONU d'avoir "tiré sur un élève qui rentrait de l'école."

Ecoutez les témoignages des jeunes :

[media:audio]

Les manifestations de mardi et mercredi ont déjà fait 2 morts, 4 blessés par balles dont 2 graves. Des sources suffisamment bien informées affirment que les casques bleus ont tiré à bout portant sur les manifestants tandis que la police tirait en l’air.

"Nous n’abandonneront pas"
Le quartier général de la Monusco a été touché par plusieurs projectiles et le bureau de l’agence onusienne OCHA (Office pour la coordination des affaires humanitaires) incendiée. Le dépôt PAM (Programme Alimentaire Mondial) Ituri a été pillé puis incendié, près de 9 véhicules de l'ONU brulés. Le bureau du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement, parti présidentiel, incendié.

Ce bilan n’est pas exhaustif car les jeunes ont sans cesse cherché d’autres maisons du personnel Monusco habitant les quartiers de Bunia. Mercredi après-midi, la police continuait à courir derrière les jeunes en colère. Des coups de feu continuaient à retentir, les jeunes se montrant toujours très décidés dans leur manifestation. "Tant que le quartier général Monusco Ituri ne tombe pas, nous n’abandonneront pas", affirmaient-ils.

*Radio Canal Révélation, station partenaire RNW